Martine Hart
historienne de l'art

 

Après des études en physique nucléaire, je me suis installée dans la région lémanique où j'ai poursuivi une carrière dans l'informatique. Passionnée par l'histoire et l'art, j'ai mené en parallèle des activités associatives pour la mise en valeur du patrimoine local, notamment à la Société d'histoire et d'archéologie du Pays de Gex et aux associations ARPADI (art et patrimoine divonnais) et Patrimoine Versoisien.

Afin de consolider mes compétences dans le domaine de l'art, j'ai entrepris une formation continue en Patrimoine et Tourisme à l'Université de Genève (2004-2005) puis j'ai continué mes études pour obtenir en 2010 une maîtrise en histoire de l'art.

M'intéressant particulièrement aux artistes de l'école genevoise, j'ai choisi de consacrer mon mémoire au peintre Louis-Auguste Brun et je prépare actuellement son catalogue raisonné dans le cadre d'une thèse de doctorat, sous la direction du Professeur Frédéric Elsig. Deux expositions, dont j'ai été la commissaire, ont été consacrées à cet artiste en 2016, au Musée national suisse - Château de Prangins, et à Versoix.

En outre, je co-dirige le projet d'édition en ligne, collaborative et critique, des archives de François Tronchin (1704-1798), homme politique genevois, érudit et grand collectionneur. Ses échanges avec de prestigieux correspondants, à travers toute l'Europe, constituent une source extrêmement riche, non seulement pour l'histoire de l'art et des collections, mais aussi pour l'histoire, la philosophie, la littérature, les sciences et l'économie.

J'écris régulièrement des articles et des notices pour des revues scientifiques, des catalogues d’expositions ou de collections de musées (voir ma page publications).

Historienne de l'art indépendante, je suis disponible pour des mandats dans mes domaines de spécialité.